Site Overlay

Fast Sebil et le circuit Carole en 1998

Extrait du livre « Circuit Carole, Histoire singulière d’un circuit mythique » par Zef Enault :

https://www.circuit-carole.com/carole-histoire-singuliere-dun-circuit-mythique/

….En 1998, la finale du championnat de France Superbike voit s’affronter deux autres pilotes Parisiens au parcours similaire, deux anciens motards de route aguerris, épris de vitesse, devenus pilotes.


Bertrand Sebileau vient de quitter son poste d’essayeur à Moto Journal, pour prendre la casquette de pilote officiel Kawasaki en championnat de France Superbike et en endurance.
Christophe Guyot est resté un pilote privé, instituteur mis en disponibilité, mais a développé un team organisé et rayonnant autour de l’acronyme GMT (Guyot Motorcycle Team).
Il court lui aussi sur une kawasaki.


Le titre 1998 se joue à Carole le 4 octobre et Christophe Guyot, s’il veut l’emporter, doit doubler Bertrand Sebileau si celui-ci est en tête.
4,5 points séparent les 2 hommes, en faveur de Christian Guyot.


Christian Bourgeois, team manager de l’équipe Kawasaki, engage alors Ludovic Holon pour soutenir Sebileau et s’intercaler entre ce dernier et Guyot.
Michelin, sous la pression de Bourgeois, ne fournit pas d’enveloppes ‘factory » à Christophe Guyot, qui voit ses chances s’amenuiser et s’agace de ces injustices sportives.
Dès le départ, Holon bouscule involontairement Guyot et les 2 pilotes repartent derniers.
A la faveur d’une piste séchante, l’ancien instituteur remonte sur la tête de la course et finit troisième, juste derrière Sebileau, Fabien Foret étant resté intouchable en tête.


« C’est mon plus beau souvenir de course« , s’enthousiasme Christophe Guyot, « la victoire d’un privé sur les usines ! Et je crois que si on ne s’appréciait pas avec Bertrand Sebileau, c’est parce que nous avions des histoires similaires. Deux anciens motards qui avaient fait le pari de réussir une course.« 

Ces deux champions sont en effet les derniers pilotes de haut niveau Français issus de la route qui ont été titrés champion de France ( champion de France National en Supersport en 1997 pour Sebileau ) et se sont imposés aux premières places en championnat du monde d’Endurance. Par la suite, les pilotes Français commenceront leur carrière plus jeunes et connaitront rarement la vie de motard……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *